illustration lexique affiche livre d'o affiche fête du jour

La chronique des îles

Il sortit sur le palier tenant d'une main sa fillette et de l'autre une petite mallette de cuir noir. Sa femme le suivit quelques instants plus tard et referma la porte du cabinet de consultation. Le médecin resta seul dans son bureau. C'était un vieux pédiatre. Il était songeur. Il avait le sentiment confus d'avoir été utile, cette petite fille qui venait de sortir avec ses parents, sans doute lui avait-il évité les pires ennuis de santé, peut-être lui avait-il sauvé la vie; mais qui peut savoir l'efficacité de ses actes? Il se prit à rêver. Combien de fois, dans sa longue vie de médecin, avait-il réellement été utile? Combien de fois avait-il eu, comme aujourd'hui, le sentiment vague d'avoir préservé l'avenir d'une jeune vie? cent fois? cent cinquante fois peut-être? Oui, c'était cela, au maximum. Cent malades qui lui devaient la vie. Il poussa un soupir et fit entrer le petit malade suivant, poussé par une mère inquiète.

Ils sortirent dans la rue. Il embrassa sa petite fille et sa femme. Oui, il serait de retour dans deux jours. Non, il ne fallait pas s'inquiéter, tout irait bien. Il héla un taxi.

Le hall de l'aéroport bourdonnait et les feux clignotaient sur les tableaux d'affichage. Il n'avait que quelques instants pour faire enregistrer son départ. Il dut s'enfoncer dans des groupes compacts de touristes riant fort et parlant haut, sans doute pour oublier la peur de l'inconnu. Il trouva enfin sa porte d'embarquement vers les sables brûlants du Moyen-Orient. La piste était dans la brume. Il pleuvait. Pourquoi cela lui rappela-t-il sa fille et se mit-il à ressentir une vague inquiétude? Non, il ne fallait pas se laisser aller au pessimisme. Le pédiatre l'avait dit. Elle vivrait.

Sous les grandes pales du ventilateur qui hachaient lentement le plafond il faisait presque frais. Il repoussa sa tasse de thé à la menthe, posa sa mallette noire sur la table basse et y rangea ses documents. Allons, l'affaire avait été traitée plus rapidement qu'il n'aurait cru. Il se sentit fier de lui, fier de l'industrie dynamique dont il était le commis voyageur et pour tout dire fier du pays dont il venait de défendre les intérêts. Le contrat était signé, il pourrait reprendre l'avion de 16h45, heure locale, il serait de retour chez lui ce soir. Il pensa de nouveau à sa petite-fille malade. Peut-être aurait-il même le temps de lui acheter un souvenir à l'aéroport.

Le vieux pédiatre entra dans son bureau. Le premier client attendait déjà dans la salle d'attente. Le titre s'étalait en première page du journal qui venait d'arriver au courrier. Il y avait encore eu un incident au Moyen-Orient, l'aviation était entrée en action; des avions portant des roquettes vendues par son pays, du moins le pensait-on de source autorisée. Par suite d'une regrettable erreur des roquettes étaient tombées sur une école. Il y avait eu des morts. Beaucoup sans doute. On parlait de 100 ou 150 enfants morts.

Le pédiatre fit entrer la première cliente et lui sourit. Il se sentait vieux.

Ubu
Janvier 2013

-----------------------------------

Note de l'auteur :
« La chronique des îles » est une série de petites nouvelles de rien...
Découvrez-en une chaque mois.


accueilpartenariatscontactsplan du site